La Calligraphie et moi

Il se trouve que je porte un nom hérité d’un patronyme prédestiné : Lécrivain. Et la calligraphie, je ne suis pas tombée dedans quand j’étais petite mais  je n’ai pas non plus découvert cet art tout-à-fait par hasard. J’ai toujours aimé écrire et bien écrire. J’ai commencé seule à l’aide d’un livre et j’ai très vite ressenti le besoin de voir le geste d’écriture d’un professionnel. En 1999 je suivais mon tout premier stage de calligraphie en lien avec les Manuscrits du Mont Saint Michel, http://www.scriptorial.fr/ . Depuis, je n’ai pas arrêté d’écrire et me documenter.

En 2004, j’avais réussi à fédérer assez d’adeptes autour de la calligraphie pour organiser à Fougères un stage avec Richard LEMPEREUR,http://richard-lempereur-calligraphe.com/ calligraphe renommé à Bécherel, Cité du Livre,http://becherel.com/cite-du-livre/cite-du-livre-r-de-becherel  . Depuis, grâce à des amies atteintes par le même virus, une association est née à Fougères.

De mon côté, je me suis mise à  calligraphier de façon beaucoup plus intensive et à suivre régulièrement des formations en calligraphie latine avec Serge CORTESI,https://www.lamaisondelacalligraphie.com/, Jane SULLIVAN,http://www.calligrafee.com/ , Laurent REBENA,http://www.laurentrebena.com/, Mélanie GRIFFON,http://griffonmelanie.blogspot.fr/p/lartiste.html en calligraphie arabe avec Mohammed IDALI,www.idali-calligraphe.fr/ , en enluminure médiévale avec Astrid et Marceau, http://leparchemindeslimbes.fr/ et en dessin celtique avec David BALADE, https://www.facebook.com/Atelier-David-Balade-267698503329492/. Puis j’ai été confrontée au problème de la réorientation professionnelle. Frôlant la cinquantaine, n’ayant plus d’enfants à charge, après avoir fait ce que les autres attendaient de moi, il était temps de faire ce que j’aimais vraiment. C’est à ce moment là que j’ai décidé de devenir calligraphe professionnelle, faisant fi des réflexions comme « mais ça sert à rien la calligraphie ! ».

 

Aujourd’hui, j’exerce de façon indépendante, sous le statut de salarié-porté par le groupe AVS Concept,http://www.avsconcept.fr/. Je suis très loin de vivre de mon art, mais je suis rémunérée pour mon travail. Et mon enrichissement personnel est de loin  supérieur au gain financier.

 

Je m’épanouis dans la création et le fait de donner à voir ce que je produis. Par ailleurs, j’apprends tous les jours la patience et l’humilité tout en me remettant en question. Car rien n’est jamais acquis, je découvre de nouvelles techniques et de nouvelles écritures, et je n’ai pas fini d’apprendre car il existe plus d’une trentaine d’écritures différentes de notre alphabet (onciale, carolingienne, gothiques, chancelière, anglaise …). Mes préférées restant les insulaires celtiques, que j’aime associer à des enluminures inspirées du magnifique LIVRE DE KELLS,http://bookofkells.free.fr/presentation.php, . J’avance toujours vers de nouveaux défis, des projets plein la tête. Mais surtout, et c’est ce que je préfère dans mon activité, je prends un immense plaisir à transmettre mon savoir-faire : le geste d’écriture pour la beauté des mots et le bien-être personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires